samedi 3 septembre 2016

COMPLAINTE DU TCHAD (par Pascal Djimoguinan)

            Au Tchad, les anciens connaissent un chant qui aux temps du retour aux sources était très populaire ; le nom de ce chant a changé plusieurs fois : complainte du Tchad, complainte du MNRCS. Si ce chant a été soutenu par le premier président du Tchad Ngarta Tombalbaye, il semble que l’auteur est le ministre de l’éducation nationale de l’époque monsieur Bernard Dikoa Garandi. Nous laissons ici quelques paroles pour les jeunes :

Qu’il est doux ce coin d’Afrique, pour mon cœur il est sans prix
Ce que je crains ce qui m’obsède, c’est que les traitres ne le rabaisse (bis)

Espérant qu’un groupe de ses fils, comme un seul homme debout
Efface l’affront cynique, et l’efface à jamais (bis)

C’est à toi notre Patrie, que nous devons notre souffle

Mais en retour d’un si grand bienfait, ignorants nous te piétinons  (bis)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire