dimanche 25 septembre 2016

Tchad : La « liane à merveille », une plante potagère magique (par Pascal Djimoguinan)

            Cette plante, liane à merveille (momordica charantia, Cucurbit) est consommée dans la grande partie du Tchad. C’est une herbe grimpante qui donne de fruits verts et qui en mûrissant, jaunissent Malgré son goût amer, elle fait le délice des connaisseurs. Voulez-vous la goûter ? Faites un tour au Sud du Tchad en n’importe quelle saison.
            Elle a plusieurs noms ; cela montre l’amour qu’on lui montre.
            Au Moyen Chari, on l’appelle, Djondong ou djondoy, ngandogne ou encore ngandong, tan do ndnogou.
            Dans le Logone géographique, on l’appelle koundja do ndogou (littéralement le coq perché sur le secco) Les mongos l’appellent encore koundjeu nga ndogou ‘le coq roi du secco.) Ces noms viennent du fait que cette plante potagère rampante est sur toutes les palissades pendant la saison des pluies
            Encore verte, les fruits font une sauce très appréciée des connaisseurs. Les fruits sont très amers et il faut un savoir-faire culinaire pour les rendre consommables. On peut les préparer avec du poisson séché ou fumé, avec de la viande ou avec les abats.
            On les consomme aussi séchés. Mais sous cette forme, la meilleure façon de les préparer est de les utiliser pour la sauce longue. Faute de mieux, les fruits séchés sont préparés avec du poisson fumé.

            Cette sauce est consommée habituellement dans la matinée pour se donner de la force. Si elle est prise au milieu de la matinée, elle peut être accompagnée d’un verre de vin, de bière (qu’elle soit de fabrication locale ou industrielle, peu importe.) On retrouve ainsi le courage pour affronter la journée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire